FANDOM


Casting Fire Emblem Warriors

Un casting mythique !

Le 20 octobre amorce une bataille inédite dans l'univers de Fire Emblem. La série s'associe à la lignée des Dynasty Warriors pour composer un épisode unique, logiquement intitulé Fire Emblem Warriors.

Le contexte ne vous surprendra guère : il est question d'un royaume pittoresque qui sombre un jour dans le chaos et les ténèbres... Mais cette fois, la famille royale de service peut compter sur un atout de taille : invoquer nos guerriers préférés issus des quatre coins de la saga.

Fire Emblem Warriors livre combat sur Nintendo Switch et 3DS. Préparez-vous pour un spectacle dantesque !

Un champ de bataille revisité pour l'occasion...

Il paraît loin, le bon temps où vous deviez vaincre Plegia soldat par soldat. Ici, la voie menant à la victoire sera plus… franche.

Xander vs Chrom
Fire Emblem Warriors emprunte le gameplay « Beat Them All » de son versant Warriors, consistant à terrasser des nuées d'ennemis à la suite. Vous devez ainsi chasser méthodiquement les légions ennemies pour gagner peu à peu du terrain. L'objectif sera de conquérir les bastions adverses, tout en veillant à protéger son propre domaine !

À la manière d'un vrai jeu de combat, il faut combiner les touches pour effectuer tout un éventail de combos. Si les troufions standards ne devraient guère vous opposer de résistance (un coup d'épieu ? voilà une brochette), les capitaines ennemis pourront vous donner plus de fil à retordre. Faites preuve d'habilité avec les commandes pour en venir à bout...

A priori, le rapport de force peut sembler déséquilibré (comme toujours, les gentils sont en sévère infériorité numérique)... Sauf que nos héros ont fait le plein de vitamines avant de faire le voyage ! Ne vous étonnez pas si une seule flèche saura transpercer vingt pauvres fantassins qui passaient par là. Dans l'absolu, Warriors ne fait pas dans la dentelle : son objectif est de dépeindre des scènes épiques plutôt que se soucier du réalisme. Ici, tous les protagonistes imposent le respect. Il faut dire que leurs performances ressemblent parfois plus à du break dance qu'à de l'escrime… Le style de combat de chaque personnage est développé avec minutie ; la découverte et la maîtrise de chacun d'eux vous occupera un bon moment !

Champ de bataille
C'est certain, Warriors s'éloigne beaucoup du Tactical RPG caractéristique de la série Fire Emblem. Le jeu troque la réflexion du combat au tour par tour pour une confrontation plus dynamique. Au lieu de laisser votre personnage se battre seul, vous le contrôlez jusqu'au bout des ongles. Et quel plaisir d'enchaîner une armada d'assaillants à grands coups de hache !

En combat, la marge de manoeuvre est très riche : le joueur peut se déplacer librement sur le terrain (loin du case par case habituel !) et dispose d'un arsenal d'attaques, de combos et coups spéciaux. Chaque guerrier présente un gameplay spécifique au-delà de sa classe ou de son arme. Tous les Epéistes ne se ressemblent pas, et demeurent bien sûr très différents d'un Mage tel que Celica ou d'un Chevalier Pégase comme Cordelia ! Attendez vous aussi à ce que votre unité vous offre plus de spectacle que dans son jeu d'origine. Certes, je n'avais pas souvenir que Chrom pouvait invoquer la foudre en agitant les bras... Mais le coeur y est !

Bien entendu, toute cette férocité est justifiée par un scénario. Soyons francs, la trame n'est au mieux qu'un vague prétexte. Ne vous attendez pas à une intrigue aussi ficelée que celles que les précédents Fire Emblem ont pu proposer. À la décharge des développeurs, il est difficile de bâtir une cohérence en brassant des univers tout à fait indépendants. Essayez, pour voir, de faire cohabiter Pikachu, Dark Vador et le général de Gaulle dans une même histoire. Pas simple. L'équipe de Dynasty Warriors a rarement placé le synopsis au centre de ses travaux ; cet opus n'y fait pas exception. L'emploi de portails interdimensionnels pour sauver le monde, vous paraîtra sans doute un tantinet facile et opportun… Mais vous pardonnerez aussitôt cette faiblesse lorsque Lyn viendra épauler Chrom pour pulvériser une horde de combattants sanguinaires ! Que demande le peuple ?

...Mais émaillé de références familières

À n'en pas douter, Warriors saura enchanter le fan de Fire Emblem que vous êtes. Ne craignez pas d'être dépaysé avec ce spin-off : les repères et les clins d'oeil s'invitent en permanence pour rappeler l'ADN de la saga.

Si la série a bien une marque de fabrique, c'est de mettre la stratégie au premier plan. Devant un jeu estampillé « Fire Emblem », le joueur est alors en droit d'exiger des dilemmes tactiques et de pouvoir s'arracher les cheveux. Fire Emblem Warriors ne le décevra pas sur ce point. Loin d'être uniquement « bourrin », cet opus demande beaucoup de jugeote et de logique pour diriger ses troupes. Il ne s'agit pas juste de casser du soldat à tort et à travers, mais bien de commander plusieurs héros à la fois, dispersés aux quatre coins de la carte. L'esprit de coordination est indispensable pour défendre ses arrières et renverser les places fortes adverses. D'ailleurs, la gestion et l'évolution des troupes sur le champ de bataille peuvent être surveillés facilement à l'aide d'une mini-map. Il faudra également une bonne connaissance de l'attirail du personnage que vous incarnez pour remporter vos duels. L'attribution des techniques (ça vous dit quelque chose, non ?) et d'emblèmes devra être mûrement réfléchie pour optimiser vos performances sur le terrain !

WarriorsFamilier
Comme toujours, les personnages sont décrits par des statistiques (PV, force, vitesse, etc) et par une classe propre (Archer, Lord… et même Manakete). S'ajoute à cela un accessoire bien utile : une arme. Vous commencerez votre aventure avec une bonne vieille Hache Fer pour peut-être manier la légendaire Falchion par la suite, en passant par divers tomes de magie.

A ce sujet, le traditionnel Triangle des Armes fait un retour inévitable dans les rapports de force. On ne rappellera jamais assez qu'il ne fait pas bon être un bretteur à la vue d'une lance. Et comme à l'accoutumée, vos héros glaneront des points d'expérience au fil de votre épopée afin de monter de niveau et espérer connaître une promotion. Devenir Paladin, Sage, Maître Stratège… voilà qui mérite quelque labeur !

Fire Emblem Warriors sait à la fois séduire les novices et les joueurs friands de défis. La solution pour cela ? Mettre en place plusieurs modes de difficultés, naturellement ! Aussi Warriors intègre une option qui comblera les puristes : il est possible d'activer (de façon facultative bien sûr !) le fameux mode Classique, rendant la mort de vos personnages définitive.

Chrom montée niveau
Malgré une dynamique de combat très différente du tour par tour, certains mécanismes de la série parviennent à s'adapter pour l'occasion. C'est le cas du coup critique, dont l'animation ressemble trait pour trait à celle que nous connaissons depuis plusieurs années. L'agencement en Duo, apparu dans Awakening, permet d'approfondir toujours plus votre champ des possibilités. Enfin, le système de soutien reste un incontournable et permet de débloquer des conversations entre nos héros favoris.

Warriors convient parfaitement à l'esprit Fire Emblem, jusqu'aux bruitages qui viennent tout droit des récents Awakening et Fates. Il y a même des Potions ! Comment faire plus familier que cela ?

Une touche de modernité pour la saga

Fire Emblem Warriors n'est pas un simple épisode annexe : c'est un vrai atout qui remet la série au goût du jour.

LynSprite
En rendant hommage à Fire Emblem dans (presque) toute son histoire, Warriors nous donne l'occasion de réviser un peu nos classiques. Dame Lyn de Sacae fait son retour sur grand écran et dans les trois dimensions s'il-vous-plaît. Sa dernière apparition sur console remonte à 2004 et The Blazing Blade sur GBA : une hérésie pour un personnage si haut en couleurs !

Quel bonheur que de retrouver (ou même découvrir) des héros avec tant de personnalité. Je le disais plus tôt, le scénario n'est pas vraiment transcendant ; en revanche, l'expression et la complicité des protagonistes sont particulièrement soignées avec une foule de cinématiques et de dialogues. Pas question d'invoquer des mercenaires génériques juste pour faire le sale boulot ! Chaque héros, ainsi qu'il l'a prouvé dans son jeu d'origine, va vous marquer par son caractère unique. Les petits nouveaux, comme Rowan et Lianna, valent également le détour.

MarthWarriors

On ne change pas une équipe qui gagne

D'une part, Warriors permet la modélisation d'anciennes figures comme Shiida avec les graphismes que la Switch peut signer. Mais en outre, il anime chacun d'un doublage vocal intégral, en anglais ou en japonais ! Voilà de quoi rendre ces gloires du passé plus vivantes que jamais.

On apprécie vite la valeur de telles sommités sur le champ de bataille, si largement expérimentées après tout ce temps (Marth a dû sauver Altea entre deux et dix fois, quelque chose comme ça…). Super Smash Bros nous proposait déjà de contrôler ces visages de Fire Emblem au faîte de leur talent, et Warriors a su exploiter le bon filon en mettant à l'honneur cet univers spécifiquement. À ce jour pas moins de 34 héros sont jouables (en comptant les DLC), même si on regrettera l'absence du sieur Ike pour le moment. Voire celle de Sigurd pour les plus adeptes...

Warriors emploie les fonctionnalités les plus modernes, apparues récemment dans la série. Les amiibos sont de la partie, et permettent l'obtention de bonus divers. Le Contenu téléchargeable (DLC) permet de faire durer le plaisir en mettant l'accent sur Shadow Dragon, Awakening ou Fates.


Xander Assaut Warriors
Fire Emblem Warriors saura assouvir vos envies de défoulement tout en éveillant votre nostalgie. Les amateurs de carnage à la Warriors mais aussi de réflexion avec Fire Emblem, devraient tous y trouver leur compte.

En attendant bien sûr, un nouvel épisode sur Nintendo Switch !


Quel personnage êtes-vous impatients d'incarner ?
 
1
 
2
 
5
 
2
 
1
 
2
 
1
 
0
 
0
 

Ce sondage a été créé le octobre 20, 2017 15:01 et 14 personnes ont déjà voté.


Trailer de lancement

Fire Emblem Warriors – Bande-annonce de lancement (Nintendo Switch)

Fire Emblem Warriors – Bande-annonce de lancement (Nintendo Switch)

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .