Wiki Fire Emblem
Advertisement

La Série Jugdral est un nom non-officiel de la série Fire Emblem pour désigner les jeux dont l'intrigue se déroule sur le continent éponyme de Jugdral, à savoir Fire Emblem: Genealogy of the Holy War et son extension Fire Emblem: Thracia 776, tous deux sortis sur la Super Famicom (connue comme la SNES en Occident).

Il s'agit certainement de la moins connue des Séries en Occident à cause de l'exclusivité des titres au Japon et le peu d'informations traduites officielles. Néanmoins, la série de jeux de combat Super Smash Bros. et plus principalement le spin-off Fire Emblem Heroes mettent en lumière cette série, majoritairement au travers de ses héros et des musiques. Par ailleurs, certains costumes des personnages combattants dans Smash Bros. sont inspirés des personnages de Jugdral, notamment le costume blanc de Marth représentant Leif et le costume blanc et bleu d'Ike faisant allusion à Sigurd.

Résumé de l'Intrigue[]

  • Genealogy of the Holy War - A venir
  • Thracia 776 - A venir (L'histoire de Thracia 776 se présente comme un « interquel », ou « midquel », se déroulant pendant les évènements de Genealogy of the Holy War.)

Même si officiellement, il n'existe pas de timeline dans la série Fire Emblem (en dehors des titres préquelles ou séquelles), dans divers documents et interviews, il est indiqué que la Série Jugdral se déroule environ mille ans avant la Série Akaneia et sur un continent séparé. Pour cette raison, les jeux de la série Judgral peut être considérée comme partie intégrante de la série Akaneia. Malgré tout, l'emplacement de ce continent dans le monde d'Akaneia et de Valentia est inconnu, et les spécificités de la connexion entre ces trois continents restent à voir.

De plus, dans Fire Emblem: Awakening, qui se déroule trois mille ans après les événements de la série Jugdral si l'on considère les affirmation ci-dessus, certains personnages font référence à Jugdral, suggérant davantage l'existence de ce dernier dans le même monde.

Réception[]

Avec près de 495 000 copies écoulées en 2002 et des bonnes critiques des journaux de l'époque comme Famitsu, la page "Histoire de Fire Emblem" de Nintendo sur le site Web anglais de Fire Emblem: The Blazing Blade déclare que Genealogy of the Holy War était le jeu le plus réussi de la série, ce qui signifie qu'il était à l'époque le plus vendu et/ou le plus rentable des jeux de la franchise. Avec la sortie de Fire Emblem: Awakening, Genealogy of the Holy War reste le deuxième jeu le plus vendu de la série, juste derrière Awakening et ce malgré une sortie uniquement au Japon.

Dans le cas de Thracia 776, malgré sa popularité à sa sortie et ses excellentes critiques, le jeu s'est écoulé à peine plus de 105 000 copies (physique et digital combinés), soit environ à peine un quart des ventes de son prédécesseur, faisant de ce titre l'un des jeux les moins bien vendus de la franchise.

Héritage[]

Un grand nombre de fans, en particulier parmi les Japonais, considèrent cette série comme le summum de Fire Emblem, car elle présentait des scénarios beaucoup plus complexes que les titres précédents se déroulant sur les continents d'Akaneia et de Valentia, et introduisait des mécaniques et des améliorations qui deviendront par la suite les pierres angulaires de la série, tels que les compétences et le triangle des armes, ainsi qu'un système de soutien / d'affection transparent et manipulable par les joueurs, apportant une profondeur et un développement pour les différents personnages.

Voir également[]

Advertisement